Wiki Merlin
Advertisement

Le Lac d'Avalon était une porte d'entrée vers le monde d'Avalon, la maison des Sidhes immortels. Il n'était accessible qu'à ceux qui possédaient une magie puissante, peut-être au-delà des capacités de la plupart des sorciers humains. Le lac était la seule porte d'entrée connue vers l'extérieur tombé du Lac Nehmain, et était le lieu de repos final de Freya, Lancelot, Elyan et Arthur Pendragon.

Histoire[]

Magie des Anciens[]

Les Sidhes Veulent la Mort d'Arthur[]

Freya, Dame du Lac[]

La Légende d'Excalibur[]

Habitants[]

Nom[]

Avalonest dérivé du latin Insula Avallonis (apparenté au gallois Ynys Afallon) qui signifie littéralement "l'île des fruitiers [ou des pommiers]".

Apparitions[]

Dans la légende[]

La dormition d'Arthur à Avalon.jpg

Avalon (aussi connu comme l'Île Fortunée) était une île dans la Légende Arthurienne. Apparaissant pour la première fois dans Historia Regum Britanniae, le récit pseudo-historique de Geoffrey de Monmouth, classé en 1136, à Monmouth, il s'agissait du lieu où l'épée d'Excalibur avait été forgée et où Arthur avait été convoqué pour se soigner après la bataille de Camlann.

Même à ses débuts, Avalon était fortement associé à des pratiques et des figures mystiques. La Fée Morgane, par exemple, a été dépeint dans Vita Merlini, une œuvre de Geoffrey de Monmouth (1150), comme le chef de neuf sœurs magiques qui habitaient sur l'île, toutes habiles à guérir.

Bien que les deux termes «Avalon» et «Île Fortunée» soient souvent utilisés pour désigner une île, et la même île, dans la mythologie celtique ainsi que dans la Légende Arthurienne, dans la série les termes ont été utilisés pour des choses distinctes. L'un est le Lac d'Avalon, qui semble avoir une île mais pas l'Île Fortunée. L'autre est une île appelée l'Île Fortunée, située dans les grandes mers de Meredor, indiquant qu'elle se trouve dans l'océan. Fait intéressant, on pensait que l'Île Fortunée / Avalon était également située dans l'océan, Geoffroy de Monmouth écrivant dans Vita Merlini qu'un voyage en mer était nécessaire pour atteindre Avalon.

Historique[]

Avalon est traditionnellement identifiée comme l'ancienne île de Glastonbury Tor, qui s'appelait autrefois Ynys et Afalon ("l'île d'Avalon") par les Britanniques. En 1191, les moines de l'abbaye de Glastonbury auraient découvert les cercueils bien étiquetés du Roi Arthur et de la Reine Guenièvre dans la Tor, bien que cela se soit avéré plus tard être un canular.

Le code des templiers pour les nuls de Christopher L. Hodapp mentionne également Glastonbury Tor comme l’un des lieux possibles du Saint-Graal, probablement en raison de sa proximité avec le monastère abritant la Coupe Nanteos.

Galerie[]

Advertisement